LA PROCÉDURE

About header image

La cystoscopie en lumière bleue avec Cysview® est indiquée en tant qu'adjuvant à la cystoscopie en lumière blanche pour la détection du cancer papillaire de la vessie non invasif sur le plan musculaire (CPVNIPM) chez les patients présentant, ou soupçonnés de présenter, un cancer de la vessie.1

Cysview est un agent photosensibilisant qui permet qui permet la fluorescence rouge/rose des cellules cancéreuses sous lumière bleue. La cystoscopie en lumière bleue peut être réalisée seulement en utilisant des cystoscopes approuvés et munis des filtres nécessaires pour permettre un examen à la fois en lumière blanche et en lumière bleue. La lumière bleue (longueur d'onde de 360 nm à 450 nm) peut être facilement activée et désactivée par un simple clic sur un touche, offrant ainsi aux médecins les bienfaits des deux modalités.



L'utilisation de la cystoscopie en lumière bleue avec Cysview®, en plus de la cystoscopie en lumière blanche seule, procure des bienfaits importants :

  • pacité de détection accrue du cancer papillaire de la vessie non invasif sur le plan musculaire (CPVNIPM) en raison de la fluorescence des cellules cancéreuses.1,2
  • Ablation plus précise de la tumeur pendant la résection en réexaminant la région de résection en lumière bleue après la résection en lumière blanche pour voir s'il y a un reste de tumeur.2
  • Amélioration des résultats chirurgicaux en raison d'une capacité de détection accrue et d'une résection plus précise qui peuvent conduire à une catégorisation plus précise des risques et à des décisions de traitement mieux informées.3


Amélioration du parcours du patient

Le parcours typique d'un patient atteint d'un CPVNIPM est caractérisé par un cycle de cystoscopies et de RTU de suivi. Cette série continue d'examens contribue à faire du cancer de la vessie l'un des cancers les plus coûteux à prendre en charge.4,5



La cystoscopie en lumière bleue avec Cysview®

L'utilisation correcte de la cystoscopie en lumière bleue avec Cysview est importante pour fournir un traitement optimal. La procédure est très comparable à une cystoscopie en lumière blanche standard, avec quelques préparatifs supplémentaires :

1) Préparation et reconstitution de Cysview. En seulement quelques étapes, le médicament est reconstitué et prêt à être instillé dans la vessie du patient.

Voir la description complète sur la façon de reconstituer Cysview.1

Si elle n'est pas administrée peu de temps après la reconstitution, la solution peut être conservée dans la seringue étiquetée pendant 2 heures au réfrigérateur entre 2 °C et 8 °C. Si elle n'est pas utilisée dans les 2 heures, la solution doit être jetée.

2) Instiller Cysview.. La solution de Cysview est ensuite instillée dans la vessie. Après l'instillation de la vessie, Cysview pénètre dans la muqueuse de la vessie où il est converti en porphyrine photoactive (PAP), principalement la protoporphyrine IX (PpIX), qui s'accumule de préférence dans les cellules néoplasiques à prolifération rapide. Après une heure seulement, on a accumulé suffisamment de PAP dans le tissu néoplasique de la vessie pour permettre la cystoscopie en lumière bleue. Sous une lumière bleue, Cysview fait apparaître les lésions en rouge/rose vif et bien délimitées, tandis que le contexte des tissus normaux apparaît en bleu foncé.


Voir la procédure complète d'instillation dans la vessie de Cysview.1

3) Examiner la vessie en lumière blanche et bleue.. Une cystoscopie en lumière bleue utilise à la fois la lumière blanche et la lumière bleue. L'examen cystoscopique en lumière bleue doit être effectué dans les 1 à 3 heures suivant l'instillation de Cysview. La cystoscopie en lumière bleue avec Cysview est supérieure à la cystoscopie en lumière blanche seule.



Regardez ces vidéos cliniques de cystoscopie en lumière bleue, aimablement fournies par Maximillian Burger, Allemagne :

La procédure de cystoscopie recommandée est la suivante :1

  1. Inspectez toute la vessie en lumière blanche avant de passer en mode lumière bleue et de répéter l'inspection. Notez toutes les lésions trouvées.

  2. Enlevez toutes les tumeurs visibles en mode lumière blanche.

  3. Examinez toutes les zones en mode lumière bleue pour vous assurer qu'il ne reste plus de tumeur dans la vessie.

  4. Si nécessaire, répétez les étapes 2 et 3.

Pendant l'examen cystoscopique, sachez que :1

  • La fluorescence est attendue à la sortie de la vessie et de l'urètre prostatique ; cette fluorescence se produit dans les tissus normaux et est généralement moins intense et plus diffuse que la fluorescence des muqueuses de la vessie associée aux lésions malignes.

  • La lumière tangentielle peut induire une fausse fluorescence. Pour éviter toute fausse fluorescence, tenez l'endoscope perpendiculairement et près de la paroi de la vessie avec la vessie distendue.

  • Des résultats faux positifs de fluorescence peuvent résulter d'une lésion causée par un endoscope lors d'un examen cystoscopique précédent, ou d'une inflammation de la vessie.

  • Les lésions malignes peuvent ne pas être fluorescentes après l'administration de Cysview, en particulier si les lésions sont recouvertes de tissu nécrotique. La lumière bleue peut ne pas détecter les tumeurs T2 qui ont tendance à être nécrotiques à la surface, et les cellules nécrotiques ne sont généralement pas fluorescentes.

  • Les lésions malignes peuvent ne pas être fluorescentes après l'administration de Cysview, en particulier si les lésions sont recouvertes de tissu nécrotique. La lumière bleue peut ne pas détecter les tumeurs T2 qui ont tendance à être nécrotiques à la surface, et les cellules nécrotiques ne sont généralement pas fluorescentes.

  • Effectuez une biopsie et/ou une résection des lésions suspectes par résection transurétrale de la vessie (RTU) uniquement après avoir effectué des examens cystoscopiques en lumière blanche et bleue avec cartographie de la vessie. En utilisant les pratiques cystoscopiques standard, obtenez des biopsies des régions anormales identifiées lors de l'examen en lumière blanche ou bleue et effectuez des résections en lumière blanche. Vérifiez toujours l'exhaustivité des résections sous la lumière blanche et la lumière bleue avant de finaliser la procédure de turbulence.


How to Perform Blue Light Cystoscopy by Dr. J. Ryan Mark (Thomas Jefferson University, USA)

Décrit la technique et les aspects pratiques de la cystoscopie à fluorescence Cysview, également connue sous le nom de cystoscopie en lumière bleue avec Cysview.

Indication pour Cysview® (chlorhydrate d'hexaminolévulinate)

Cysview est indiqué comme adjuvant à la cystoscopie en lumière blanche dans la détection du cancer papillaire invasif non musculaire de la vessie chez les patients atteints, ou soupçonnés d'être atteints, d'un cancer de la vessie.

Seul un cystoscope approuvé doit être utilisé, muni de filtres nécessaires pour permettre à la fois la cystoscopie en lumière blanche et la cystoscopie en lumière bleue (longueur d'onde de 360 nm à 450 nm) par fluorescence . Une formation en cystoscopie en lumière bleue au moyen d'un appareil de diagnostic photodynamique (PDD) approuvé est essentielle avant l'utilisation de Cysview..

Renseignements importants sur les risques et l'innocuité

Restriction de l'utilisation L'utilisation de Cysview ne constitue pas un traitement de rechange aux biopsies aléatoires de la vessie ou à d'autres procédures utilisées dans la détection du cancer de la vessie.

Contre-indications Cysview est contre-indiqué chez les patients atteints de porphyrie et/ou qui présentent une hypersensibilité à la substance active ainsi qu'à tout ingrédient de sa formulation ou composant du récipient. Un résultat faux positif de fluorescence peut résulter d'une lumière tangentielle, d'une lésion causée par un endoscope lors d'un examen cystoscopique précédent, ou d'une inflammation de la vessie, notamment à la suite d’une chimiothérapie ou d'un traitement par le bacille de Calmette-Guérin (BCG) par voie intravésicale. Aucune étude spécifique sur les interactions médicamenteuses n'a été réalisée.

Mises en garde et précautions Ne pas utiliser chez les patients présentant une hématurie macroscopique. Ne pas utiliser chez les patients présentant un risque élevé d'inflammation de la vessie, p. ex., moins de 90 jours après une chimiothérapie ou un BCG par voie intravésicale. Ne pas utiliser dans le cadre d'une urétérorénoscopie rétrograde. Cysview n'a pas été étudié chez les femmes enceintes ou les enfants. Il est possible que Cysview ne détecte pas toutes les lésions malignes. De très rares cas d'hypersensibilité, comprenant des chocs anaphylactiques, ont été déclarés lors de l'utilisation de Cysview après sa mise en marché. Les installations de maintien des fonctions vitales doivent être facilement accessibles. Effectuer un biopsie/résection des lésions de la muqueuse vésicale seulement après avoir effectué une cystoscopie en lumière blanche et en lumière bleue.

Effets indésirables La plupart des effets indésirables déclarés dans les études cliniques étaient transitoires et d'intensité légère ou modérée : spasme vésical 2,4 %; dysurie 1,8 %; douleur vésicale 1,7 %; et hématurie 1,7 %. Pour de plus amples renseignements sur Cysview, veuillez consulter la monographie du produit.

Pour de plus amples renseignements sur Cysview, veuillez consulter la . monographie du produit.

Remarque : la cystoscopie en lumière bleue avec Cysview (chlorhydrate d'hexaminolévulinate [HAL]) est utilisé en tant qu'adjuvant à la cystoscopie en lumière blanche et non séparément. La cystoscopie en lumière bleue avec Cysview peut être désignée de différentes manières, notamment par Cysview, Cysview avec BLC, Cysview avec diagnostic photodynamique (PDD), HAL avec BLC et HAL avec PDD.

  1. Cysview® Canada Product Monograph. Jan 11, 2022.
  2. Hermann GG, Mogensen K, Carlsson S, et al. Fluorescence-Guided Transurethral Resection of Bladder Tumours Reduces Bladder Tumour Recurrence Due to Less Residual Tumour Tissue in Ta/T1 Patients: A Randomized Two-Centre Study. BJU Int. 2011;108(8b):E297-E303.
  3. Richards KA, Smith ND, Steinberg GD. The Importance of Transurethral Resection of Bladder Tumor in the Management of Nonmuscle Invasive Bladder Cancer: A Systematic Review of Novel Technologies. J Urol. 2014;191(6):1655-1664.
  4. Sievert KD, Amend B, Nagele U, et al. Economic Aspects of Bladder Cancer: What Are the Benefits and Costs? World J Urol. 2009; 27(3):295.
  5. Witjes JA, Redorta JP, Jacqmin D, et al. Hexaminolevulinate-Guided Fluorescence Cystoscopy in the Diagnosis and Follow-Up of Patients with Non-Muscle Invasive Bladder Cancer: Review of the Evidence and Recommendations. Eur Urol. 2010;57(4):607-614.