CYSVIEW® AVEC CYSTOSCOPIE EN LUMIÈRE BLEUE (BLC)

About header image

CYSVIEW® (chlorhydrate d'hexaminolévulinate) est un photosensibilisateur utilisé avec la cystoscopie de fluorescence en lumière bleue (BLC) comme complément à la cystoscopie conventionnelle en lumière blanche (WLC), qui est approuvée et recommandée pour la détection et la prise en charge du cancer papillaire de la vessie sans envahissement musculaire (CVSEM).1

En améliorant le contraste visuel entre les cellules normales et malignes, CYSVIEW® augmente considérablement la détection des tumeurs Ta/T1 qui n'ont pas été détectées par la cystoscopie en lumière blanche conventionnelle utilisée seule.1 CYSVIEW® améliore également la résection des tumeurs, en comparaison à la lumière blanche conventionnelle utilisée seule.* 12, 14

CYSVIEW® mène à l'accumulation de composés fluorescents dans les cellules cancéreuses qui émettent de la lumière rouge très visible sur un fond bleu foncé des tissus normaux, lorsque soumis à une lumière bleue. La visualisation des cellules tumorales est possible de 1 à 3 heure(s) après l'instillation.1

Indications et usage clinique :1

CYSVIEW® (chlorhydrate d'hexaminolévulinate) est indiqué comme :

  • adjuvant à la cystoscopie en lumière blanche dans la détection du cancer papillaire de la vessie sans envahissement musculaire chez les patients avec cancer de la vessie confirmé ou soupçonné.

On doit seulement utiliser l'équipement cystoscopique approuvé, équipé des filtres nécessaires permettant tant la cystoscopie en lumière blanche (WLC) que la cystoscopie de fluorescence en lumière bleue (longueur d'onde variant entre 360 et 450nm). Une formation à la cystoscopie de fluorescence en lumière bleue, avec système de diagnostic photodynamique (PDD) approuvé, est essentielle avant d'utiliser CYSVIEW®.



Comment cela fonctionne-t-il?

« C'est une technique qui améliore le contraste visuel entre les cellules bénignes et les cellules malignes par l'interaction d'une lumière spécifique sur un agent photosensibilisant qui possède une affinité particulière pour les cellules tumorales. » 2

Mode d'action de CYSVIEW® :

  • Après l'instillation de la solution CYSVIEW® dans la vessie, CYSVIEW® pénètre dans la membrane cellulaire des cellules cancéreuses.
  • À l’intérieur de ces cellules, CYSVIEW® est utilisé dans la formation de porphyrines photoactives (PPA), particulièrement la protoporphyrine IX (PpIX).
  • Les PPA s'accumulent sélectivement dans les cellules néoplasiques qui se divisent rapidement.
  • Une heure plus tard, une quantité suffisante de PPA s’est accumulée pour commencer la cystoscopie en lumière bleue.
  • Soumises à des longueurs d'onde variant entre 360 et 450nm, les PPA fluorescentes émettent de la lumière rouge sur un fond bleu foncé des tissus normaux.
  • Cette fluorescence rouge vif émise par les cellules tumorales permet la visualisation plus précise de la tumeur et de ses contours, avec un contraste considérable entre les cellules urothéliales normales et malignes.


Le besoin

CYSVIEW® est le seul agent de diagnostic approuvé pour la détection et la prise en charge du CVSEM aux États-Unis et au Canada. En Europe, le produit est commercialisé sous la marque Hexvix®. Le produit est recommandé par l'Association Européenne d'Urologie (EAU)3, les Lignes directrices américaines sur le CVSEM19, et un certain nombre de groupes d'experts.3-6

« Il est évident que nous avons besoin d’un produit ayant une valeur thérapeutique pour le diagnostic et le traitement du cancer papillaire de la vessie sans envahissement musculaire (CVSEM). »7

Le cancer de la vessie est le neuvième plus répandu à travers le monde10. Au Canada, c’est le cinquième cancer en importance18 et on estime qu’il est quatre fois plus prévalent chez l’homme. Chaque année, on rapporte 8300 nouveaux cas de cancer de la vessie au Canada.11

C’est l'un des cancers dont la prise en charge est la plus coûteuse, du diagnostic jusqu’au décès, en raison des coûts liés à la surveillance à long terme, au contrôle et au traitement.8-10 La RTUTV est considérée, et de loin, la plus importante dépense pour le cancer de la vessie au Royaume-Uni et dans d'autres pays. « La qualité et le résultat de la RTUTV initiale déterminent fortement le pronostic du patient ainsi que l'ensemble des coûts de traitement du cancer de la vessie. »9


Les avantages

Comparativement à la cystoscopie en lumière blanche (WLC) seulement :

CYSVIEW® avec fluorescence en lumière bleue (BLC) améliore

  • La détection du CVSEM parce que plus de lésions sont visualisées. 5,12,14
  • La résection des tumeurs en raison d’une visualisation plus complète de la lésion. 5,12,14

… ce qui se traduit par

  • Moins de tumeurs résiduelles.12,14
  • Moins de récidives à court et à long terme.12,14,15
  • Amélioration de la prise en charge des patients durant et après la RTUTV..5,12
detection, treatment, control

CYSVIEW® avec cystoscopie en lumière bleue (BLC) a démontré des avantages évidents par rapport à la cystoscopie en lumière blanche (WLC) utilisée seule, en termes de pratique clinique et de l'expérience des patients, allant du diagnostic initial à la prise en charge du cancer. CYSVIEW® avec cystoscopie en lumière bleue (BLC) améliore la détection des tumeurs papillaires, permettant un meilleur traitement du CVSEM, ce qui se traduit par une meilleure prise en charge du cancer de la vessie.5,12,14,17

Avantages en pratique clinique :

Détecter plus de lésions : CYSVIEW® améliore considérablement la détection des tumeurs Ta/T1 dans le cancer papillaire de la vessie sans envahissement musculaire, comparativement à la lumière blanche seule (WLC).5,12,13,14,17

Améliorer la visualisation de la tumeur : CYSVIEW® permet une résection plus complète* qui réduit les tumeurs résiduelles et le taux de récidive tumorale.12,14,17

Améliorer la prise en charge à long terme : CYSVIEW® améliore l'identification des tumeurs papillaires de la vessie permettant des intervalles sans récidive plus longs, l'amélioration des soins aux patients et la réduction des coûts.16,17

Contre-indications :1

  • CYSVIEW® est contre-indiqué pour les patients qui présentent une hypersensibilité à ce médicament ou à l’un des ingrédients de la préparation ou aux constituants du contenant.
  • CYSVIEW® est contre-indiqué pour les patients ayant des antécédents de porphyrie.

*La résection devrait être effectuée par cystoscopie en lumière blanche

Pour plus de détails sur les indications et l'administration de CYSVIEW® ainsi que sur les contre-indications, les mises en garde et précautions, les effets indésirables et les interactions médicamenteuses, veuillez vous reporter à la monographie du produit.

Note : CYSVIEW® (chlorhydrate d'hexaminolévulinate [HAL]) est indiqué avec la cystoscopie de fluorescence en lumière bleue (BLC) comme complément à la cystoscopie conventionnelle en lumière blanche (WLC) et non pas séparément. CYSVIEW® avec la cystoscopie en lumière bleue (BLC) peut être appelée de différentes façons, comme CYSVIEW®, CYSVIEW® avec fluorescence en lumière bleue, CYSVIEW® avec système de diagnostic photodynamique (PDD), HAL avec cystoscopie en lumière bleue et HAL avec système de diagnostic photodynamique (PDD).

  1. Cysview® Canadian Product Monograph, Oct 16, 2015
  2. Wallerand et al, Interest and practical modalities of fluorescence cystoscopy in 2011 for the treatment of urothelial carcinoma of the bladder: a review of the Cancer Committee of the French Association of Urology, Prog Urol, 2011, 21, 12, 823-828
  3. Babjuk M et al., European Association of Urology. Guidelines on Non-Muscle-Invasive Bladder Cancer (TaT1 and CIS). 2015. Replaced with 2015 instead of 2013
  4. Witjes JA et al., Hexaminolevulinate-Guided Fluorescence Cystoscopy in the Diagnosis and Follow-up of Patients with Non-Muscle-Invasive Bladder Cancer: Review of the Evidence and Recommendations; European Urology 2010;57:607-614.
  5. Daneshmand S et al,. Expert Consensus Document, Hexaminolevulinate blue-light cystoscopy in non-muscle-invasive bladder cancer: review of the clinical evidence and consensus statement on appropriate use in the USA, Nature Reviews Urology, Vol 11, Oct 2014, p 589-596
  6. Soloway M & Khoury S., Bladder Cancer 2nd International Consultation on Bladder Cancer – Vienna. 2nd ed. ICUD-EAU. 2012.
  7. Witjes JA., Is Fluorescent Cystoscopy of Cost/Benefit/Therapeutic Value for Carcinoma In Situ of the Bladder?; Journal of Urology 2013;190:19-21
  8. Botteman MF et al., The Health Economics of Bladder Cancer – A Comprehensive Review of the Published Literature; Pharmaeconomics 2003;21(18):1315-1330.
  9. Sievert KD et al., Economic Aspects of Bladder Cancer: What are the Benefits and Costs?; World Journal of Urology 2009;27(3):295-300.
  10. Witjes J.A et al., European Association of Urology. Guidelines on Bladder Cancer Muscle-invasive and Metastatic. 2015. http://uroweb.org/wp-content/uploads/07-Muscle-Invasive-BC_LR.pdf
  11. Canadian Cancer Statistics 2015 – The Canadian Cancer Society http://www.cancer.ca/en/cancer-information/cancer-type/bladder/statistics/?region=on
  12. Stenzl A et al., Hexaminolevulinate Guided Fluorescence Cystoscopy Reduces Recurrence in Patients with Nonmuscle Invasive Bladder Cancer; Journal of Urology 2010;184(5):1907-1913
  13. Jocham D et al., Improved Detection and Treatment of Bladder Cancer Using Hexaminolevulinate Imaging: A Prospective Phase III Multicenter Study; Journal of Urology 2005;174(3):862-866
  14. Hermann GG et al., Fluorescence-Guided Transurethral Resection of Bladder Tumours Reduces Bladder Tumour Recurrence Due to Less Residual Tumour Tissue in Ta/T1 Patients: a Randomized Two-Centre Study; BJU International 2011;108(8Pt2):E297-303
  15. Grossman HB et al., Long-Term Decrease in Bladder Cancer Recurrence with Hexaminolevulinate Enabled Fluorescence Cystoscopy; Journal of Urology 2012;188(1):58-62
  16. Witjes J.A et al, Clinical and Cost Effectiveness of Hexaminolevulinate-guided Blue-light Cystoscopy: Evidence Review and Updated Expert Recommendation, European Urology 66 (2014) 863-871
  17. Burger M et al., Photodynamic Diagnosis of Non-muscle-invasive Bladder Cancer with Hexaminolevulinate Cystoscopy: A Meta-Analysis of Detection and Recurrence Based on Raw Data. European Urology 2013, http://dx.doi.org/10.1016/j.eururo.2013.03.059A.
  18. Bladder Cancer Canada. Facing Bladder Cancer; Bladder Cancer Facts. Accessed November 5, 2015 at https://bladdercancercanada.org/en/facing-bladder-cancer/bladder-cancer-facts .
  19. 19. US Guidelines on Non-muscle-invasive bladder cancer (TaT1 and CIS, Guideline Summary NGC-9825. http://www.guideline.gov/summary_redirect.aspx?type=replaced&objectID=34059 .